Le nouveau MAUSS est arrivé !

La Violence et le Mal. Girard, MAUSS et quelques autres.

La violence et le mal
Mauss, Girard et quelques autres

REVUE DU M.A.U.S.S.n°55

En matière d’horreur, l’imagination humaine est sans limites. Car seuls les humains se haïssent. Pourquoi ? La réponse de toutes les grandes idéologies politiques modernes est de type économiciste. Si seulement il y avait assez pour satisfaire les besoins de tous, la haine et les conflits disparaitraient.

C’est oublier que le besoin est sans cesse alimenté par le désir. Mais celui-ci, comment le penser ? Désirons-nous uniquement ce que désire l’autre, dans l’envie et la jalousie (Girard) ? Désirons-nous être reconnus en affirmant notre valeur (Hegel) ? Voulons-nous être reconnus à la hauteur de nos dons (Mauss) ? Est-ce de la rivalité pour être reconnu que vient le mal ? A moins qu’il ne procède de quelque chose de plus radical encore, le simple plaisir d’être en meute (Canetti).

Il est par ailleurs des colères, des violences nécessaires et légitimes. On ne peut accepter l’inacceptable. Mais jusqu’où sont-elles légitimes ? Jusqu’à la haine ? Jusqu’à ce que l’injustice subie se transforme en injustice infligée ?

Cette haine, ces désirs de meurtre, enfin, comment ont-ils été endigués ? Comment pourraient-ils l’être encore et mieux ? Par le meurtre d’une victime émissaire dénié et transfiguré en sacrifice puis en religion ? Par la réciprocité, la réciprocité positive des dons et la réciprocité négative des vengeances, peu à peu transformées en droit ? Par une démocratie enfin pleinement advenue ?

D’où vient le mal ? Comment l’apprivoiser ? C’est la question des questions, n’est-ce pas ?

Avec les textes de : M.R. Anspach, A. Caillé, Ph. Chanial, H. Clastres, L. Scubla, F. Gauthier, R. Girard, J.T. Godbout, F. Khosrokhavar, B. Perret, D. Peyrat, N. Poirier, H. Raynal, F. Robertson, C. Tarot, B. Viard
Et en @ : T. Bodammer, R. Bucaille, J.- P. Dumas, P. Dumouchel, C. Ferrié, F. Flahault, J.-É. Grésy, M. Henaff, A. Insel, M.
Mottaghi, E. Secondat, M.Trévisan-Bucaille, J.-F. Véran.

Version papier : 26 €

Commande  : chèque 26 € à l’ordre du MAUSS, 13 rue des Croisiers 14000 Caen.
Ou en librairie : https://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-La_violence_et_le_mal-9782348060243.html
Ou par abonnement (45 € pour deux numéros annuels
+ édition numérique avec une quinzaine d’articles supplémentaires)
http://www.revuedumauss.com.fr/Pages/BC.html

Sommaire

Alain Caillé, Philippe Chanial et François Gauthier, Présentation

I. La violence et le mal. Girard, Mauss et quelques autres…

Didier Peyrat, Réflexions sur le mal, en pandémie

A. Prologue : premières escarmouches

Alain Caillé, Gérer la haine

Jacques T. Godbout et René Girard, Le jugement de Salomon

Hélène Clastres, La longue marche vers la Terre sans Mal

B. Figures de la violence

Hélène Clastres, Les beaux-frères ennemis. À propos du cannibalisme tupinamba

@ Richard Bucaille et Monique Trevisan-Bucaille, L’anthropophagie tupinamba, quasi-potlatch de chair humaine et fait social total

Camille Tarot, Sacrifice de soi, sacrifice de l’autre : la force de la dette

@ Jean-François Véran, L’extension du domaine du don à l’anthropologie des violences sexuelles en situation humanitaire

Nicolas Poirier, La violence du pouvoir : Elias Canetti théoricien critique de la puissance

C. La violence en clé de rivalité mimétique

Mark R. Anspach, Apprivoiser la violence. Le sacrifice, la vengeance, le don

Bernard Perret, Mauss, Girard et la violence. Une lecture girardienne de Mauss

@ Jean-Pierre Dumas, Don débarras !

@ Paul Dumouchel, René Girard et Marcel Mauss, deux anthropologues en chambre

Lucien Scubla, Fuir vers une Terre sans mal et sans violence ?

D. La violence en clé de don

Philippe Chanial, « La réciprocité, c’est le mal. » Girard, Mauss, le don et l’amour

Alain Caillé, Le don en négatif. Esquisse d’une grammaire de la violence et du mal

Mark R. Anspach, Brève réponse à Alain Caillé et Philippe Chanial

@ François Gauthier, Que faire de la violence ? Retour critique sur Girard, en passant par Mauss et le don

Farhad Khosrokhavar, Le mal entre la Providence divine, le bouc émissaire et le don

@ Jean-Édouard Grésy, Sortir de la violence

Bruno Viard, Pour un tandem anthropologique Mauss/Girard

E. Philosophie du mal

Fabien Robertson, Le mal, ou l’envers du monde

@ Christian Ferrié, La violence du mal antisocial

@ Marcel Henaff, Lien social, lien politique : alliance, violence, reconnaissance

@ Tristan Bodammer, Le pardon est-il un don ?

François Flahault, Le douloureux écart entre ce qui est et ce qui devrait être

Libre Revue

Henri Raynal, La condition cosmique

@ Ahmet Insel, La face cachée de la tolérance : l’inégalité

@ Edel Secondat, (avec des notes de) François Vatin, Économie du système scolaire chinois

Jacques T. Godbout et Serge Latouche, Quelle place pour le marché ?

@ Farhad Khosrokhavar et Mohsen Mottaghi, Le don dans le Coran

Bibliothèque

Liste des auteurs

// Article publié le 14 juin 2020 Pour citer cet article : , « Le nouveau MAUSS est arrivé ! , La Violence et le Mal. Girard, MAUSS et quelques autres. », Revue du MAUSS permanente, 14 juin 2020 [en ligne].
http://www.journaldumauss.net/./?Le-nouveau-MAUSS-est-arrive